novembre 18, 2016

Nouveau - Offrez Chemins de Prière


Suite au succés de ce blog et à la demande de quelques personnes, ces prières et des "variations sur les 50 premiers psaumes" sont maintenant disponibles sous forme de livre broché, sous ce lien.
Une quatrième édition est maintenant vendue à prix coûtant, sur amazon.
Offrez "Chemins de prière" et participez ainsi à cet effort pastoral original.

mars 22, 2016

Chemins de croix - en UDP avec la Belgique



Chemin de Croix - 2016

1e station : Jésus est condamné à mort

Seigneur, tu es le grand innocent, celui qui nous ouvre le chemin vers la vérité. Et pourtant, te voilà assis au banc des accusés, calomnié et abandonné des tiens.
Nous te confions ceux qui sont en prison, enfermés et jugés, ceux pour qui ta tendresse dépasse nos regards et nous apprend la miséricorde.
Nous te confions ceux qui sont calomniés, injuriés, pour leurs races et leurs couleurs de peau.
Nous te confions ceux qui sont abandonnés, méprisés, oubliés.
Et nous te demandons pardon pour toutes les fois où nous avons jugé, calomnié, injurié ces petits d’entre nos frères, ces victimes de la haine, de la violence, de l’incompréhension et de l’indifférence. Donne-nous Seigneur la grâce de pardonner.

2e station : Jésus est chargé de sa croix

Seigneur, tu portes sur toi la Croix, toi le Saint de Dieu. Tu te charges de l’instrument de ton supplice. Toi l’innocent, tu te charges du poids de tous nos abandons. Nous te confions ceux qui ont faim ; Les affamés de pain, les affamés d’amour, les victimes de nos consumérismes, de nos économies, de nos gâchis et de nos compromissions.
Nous te confions ceux qui manquent d’amour, de tendresse, d’écoute et de compassion.
Nous te confions les victimes de toutes les formes de violence.
Et nous te demandons pardon pour ce qui en nous a contribué à tout cela.
Conduis-nous sur le chemin de la pauvreté véritable.

3e station : Jésus tombe sous le bois de la croix

Seigneur, comme elle est lourde ta croix. En tombant, tu rejoins le monde des opprimés, ceux qui crient et désespèrent sous le poids de l’indifférence, ceux qui souffrent en silence, de la maladie et de l’abandon, de la haine et de la violence. Nous te confions tous ceux qui ne peuvent se relever, du fait de leurs addictions ou de leurs manques d’espérance. Nous te confions ceux qui souffrent de la maladie et de la haine. Nous te confions ceux qui ploient sous le fardeau de la pauvreté de cœur et d’âme.
Et nous te demandons pardon pour tout ce que le monde subit de nos abandons.
Mets en nous la force d’avancer à ta suite.

4e station : Jésus rencontre sa Mère

Regarde Seigneur, ta mère. Elle t’a porté dans ton sein et là voilà déchirée par ta souffrance.
Nous te confions toutes les femmes victimes de violence, celles qui ont perdu leurs enfants, qui ont subi la haine et le mépris du monde, celles qui n’ont pas été respectées pour ce qu’elles sont, violées, meurtries, désirées sans amour.
Nous te confions celles qui n’ont pas pu aller au bout de leur tâches de mère et que tu portes dans ta miséricorde.
Nous te confions celles qui ont été abandonnées, battues…
Et nous te demandons pardon pour nos négligences, nos violences et nos manques de charité.
Mets en nous un cœur de mère.

5e station : Simon le Cyrénéen aide Jésus à porter sa croix

Simon, le passant, l’étranger est venu te secourir Seigneur.
Nous te confions ceux qui restent seuls, sans aide et sans soutien, ceux que le monde oublie, néglige, rejette et ignore.
Nous te confions ceux qui aident, dans le monde à alléger leurs souffrances. Et nous te demandons pardon pour ces regards fuyants, ces fuites et ces oublis, ces rejets et ces dénis.
Mets en nous Seigneur, un esprit de charité.

6e station : Véronique essuie la face de Jésus

Te voici aveuglés par le sang et les crachats, la souffrance et le mépris. Nous te confions Seigneur, ceux qui n’ont plus accès à Ta lumière, ceux que personne ne viens consoler, éduquer, nourrir ou aimer.
Nous te confions ceux qui cherchent et ne Te trouve pas, ceux qui doutent et ne Te voient pas.
Et nous te demandons pardon pour nos aveuglements, nos incertitudes et nos manques de foi.
Insuffle en nous Seigneur, un esprit de vérité.

7e station : Jésus tombe pour la seconde fois

Tu t’écroules sous le poids de nos médisances, Seigneur. Nous te confions ceux qui ne croient plus en la vérité, ceux qui ne s’aiment plus, se méprisent au point de ne plus désirer la vie.
Nous te confions ceux qui souffrent de leurs différences, de leurs insuffisances et de leurs pauvretés.
Et nous te demandons pardon pour notre orgueil, nos vanités, nos communautarismes et nos mépris.
Donne-nous Seigneur la grâce de l’humilité.

8e station : Jésus console les filles de Jérusalem

Malgré tes souffrances, tu restes aimant Seigneur, tu prends soin de ceux qui pleurent et des désespérés.
Nous te confions Seigneur ceux qui ont oublié la joie, ceux qui ne dansent plus, ceux qui sont accablés par la souffrance, la maladie, le déni et l’inconfort.
Nous te confions ceux qui n’espèrent plus rien du monde, qui souffrent et sont abandonnés, qui pleurent et ne sont pas consolés.
Et nous te demandons pardon pour nos petits plaisirs inconscients, nos joies non partagés, nos égoïsmes et nos suffisances.
Donne-nous Seigneur un cœur compatissant.

9e station : Jésus tombe pour la 3e fois

Tu chutes encore de la violence du monde.
Nous te confions Seigneur les victimes des dictatures, des terrorismes, des génocides, ceux qui souffrent de la guerre, de la concurrence acharnée, des excès du pouvoir.
Nous te confions les opprimés, les maltraités, les femmes et les enfants battus, les victimes de la haine, du mépris.
Et nous te demandons pardon pour notre soif de pouvoir, nos excès, nos violences. Donnes-nous Seigneur ta Paix.

10e station : Jésus est dépouillé de ses vêtements

Te voilà mis à nu, exposé, Seigneur. Toi l’homme-Dieu rayonnant de lumière, tu es dépouillé de ce qui fait ta dignité.
Nous te confions les sans-abri, les sans domicile, les sans-pays, ceux que le monde rejette et refuse d’accueillir, ceux à qui l’on retire le droit d’exister, d’aimer, de vivre.
Nous te confions les sans espoirs, les dénudés, les sans-travail, les sans-famille.
Et nous te demandons pardon pour nos cœurs renfermés, nos regards qui se détournent, nos peurs et notre mépris.
Mets en nous Seigneur, Ton esprit de Charité.

11e station : Jésus est attaché à la croix

Te voilà transpercé Seigneur, écartelé, meurtri, à bout. Tous tes membres crient de douleur.
Nous te confions ceux qui sont à bout, sans espoir, sans repos, ceux que le monde exploite, rend esclaves, méprisent et torturent, ceux qui n’ont plus l’usage de leurs mains, les victimes d’un handicap, les malades, ceux que la douleur prive de repos.
Et nous te demandons pardon pour nos indifférences, pour ceux que nous n’avons pas entendus, soulagés, consolés. Mets en nous Seigneur, un cœur compatissant.

12e station : Jésus meurt sur la croix

Tu as remis l’esprit Seigneur, dans le silence apparent du Père.
Nous te confions ceux qui vivent l’abandon, souffrent du silence, du désespoir, du néant.
Et nous te demandons pardon pour nos paroles toutes faites, nos grands discours, notre incapacité à entendre.
Donne-nous Seigneur la force d’écouter.

13e station : Jésus est descendu de la croix et remis à sa mère

Ils sont déchirés, Seigneur, ceux qui recueillent ton corps, contemplent tes plaies.
Nous te confions Seigneur ceux qui souffrent sans lueur d’espoir, ceux qui ploient sous le fardeau, ceux qui ne croient pas en ta résurrection.
Et nous te demandons pardon pour nos manques de foi, nos doutes et nos désespoirs.
Mets en nous, Seigneur, le chant de ton espérance.

14e station : Jésus est mis dans le sépulcre

Tu es déposé dans le creux du rocher, Seigneur.
Nous te confions tous ceux qui se heurtent à un mur, pour qui le monde est douleur. Nous te rendons grâce, pour ceux qui accompagnent les familles en deuil, qui tracent à leur côté un chemin d’espérance.
Et nous te demandons pardon pour nos indifférences.
Mets en nous Seigneur, le désir de te revoir.

15e station : avec Marie, au tombeau vide dans l’espérance de la résurrection

Tu as rencontré Marie, Seigneur, à l’aube de ta résurrection.
Nous te confions ceux qui doutent encore de ta présence.
Et nous te demandons pardon pour nos propres hésitations, nos dénis.
Mets en nos cœurs la joie de ta présence et donnes-nous de croire à ton retour.

Publié en  Creative communs - sans limitation

mai 27, 2015

Liturgie des heures - Le bréviaire sur une appli gratuite iPhone

Liturgie des heures, une application gratuite sur IPhone équivalente à l'application Bréviaire sur Android.
Pour rejoindre la prière de l'Église.

février 18, 2012

Marions-nous !

J'ai la joie de vous annoncer la publication, aux Editions de l'atelier, de mon nouveau livre sur le mariage. Un guide pour aider ceux qui s'interrogent sur l'opportunité d'un mariage à l'Eglise. Marions-nous !, écrit à partir d'une longue expérience dans la rencontre de ceux qui se préparent au mariage, permet de poser à deux les bases d'un dialogue à long terme, sur toutes les questions qui touchent à l'engagement :

janvier 01, 2007

Dans le désert de nos vies

Seigneur ou es tu ?
Ou te caches tu ?
Dans le désert de ma vie,
Dans l'incertitude,
Dans l'impression d'être inutile,
J'ai le sentiment que tu n'es plus là...
Que ma vie est un désert,
Un champ de vide et de rien...
Et pourtant, je sais que tu es là, à mes cotés,
Que tu ne m'abandonnes pas..
Viens...



Le chemin du désert est maintenant un livre, publié sur Amazon
à prix coûtant.

octobre 21, 2006

L'inconnaissable

Tu es au delà de la connaissance,
et plus l'on cherche à te trouver,
plus tu échappes à notre compréhension.

Et pourtant tu es là,
au creux de nos coeurs,
au delà du tumulte
au plus profond de nous,

Insaisissable
mais présent.

Toujours.

septembre 21, 2006

Apprends nous le chemin,

Combien de temps Seigneur,
Vais-je errer sur mes chemins,
Chercher à tout régir tout seul,
Chercher la maîtrise et la gloire.

Tu es là et je ne prends pas le temps de t'entendre,
Tu es présent et je ne veux pas te voir,
Tu es le chemin et je préfères le mien.

Apprends nous le chemin...

CHD